Cheveux bouclés/ondulés : rêve ou cauchemar ?

beau cheveux

Qu’on soit blonde, brune ou rousse, nous n’avons pas toutes la chance d’avoir un coiffeur à disposition à longueur de journée. Donc comment faire pour s’en sortir « capillairement » et ne pas ressembler à un épouvantail (ou une serpillière, au choix) quand on a les cheveux bouclés ou ondulés ? Et comment faire pour avoir une crinière (au moins) aussi magnifique que celles de cette demoiselle ?

 

Vanessa Hudgens

Vanessa Hudgens

 

Ta tignasse tu hydrateras

Ce n’est pas parce qu’un jour sur deux vous avez envie de menacer votre masse capillaire avec une tondeuse qu’il ne faut pas en prendre soin. Justement, au contraire. Vous lui faites du bien, et elle vous le rend bien. Donc qui dit soin dit routine à mettre en place. J’explique. Une routine de soin, pour celles qui ne le savent pas encore, c’est (pour faire simple) un enchaînement de produits et/ou de techniques adaptés à la situation. On ne se mettra pas les mêmes produits sur le visage, sur les pieds ou sur les cheveux. Mais là, bien sûr, je ne vous apprends rien (enfin j’espère).

Il faut donc trouver les produits qui nous vont. Et comment fait-on, me direz-vous ? On essaye, aussi simple que ça. On privilégie les produits faits pour cheveux bouclés/frisés et aussi pour cheveux secs voire très secs, parce que les cheveux bouclés/ondulés/frisés/permanentés se dessèchent plus vite que les cheveux raides, surtout si, en plus de ça, ils sont colorés ou décolorés.

Mes chouchous :

  • après-shampoings : vous pouvez en utiliser, de la même gamme que le shampoing ou pas, mais je trouve personnellement qu’il vaut mieux un bon masque. Etant donné qu’en plus, mes cheveux regraissent vite, j’évite de mettre trop de « gras ».

Bon, déjà, avec ça, vos cheveux devraient vous en être reconnaissants et arrêter de frisotter.

 

cheveux abimés

Ce à quoi vous ne voulez PAS que vos cheveux ressemblent

 

Une brute tu ne seras pas, quand tes cheveux tu sécheras

Quand je dis brute, je pense à toutes celles qui secouent leurs cheveux comme des dingues la tête en bas, avec le sèche-cheveux pleine puissance et pleine chaleur, en invoquant le Dieu du Volume. Non. Mauvaise idée.

Pour le volume, on choisit un produit coiffant, idéalement une mousse, qui va gaîner vos cheveux et les mettre en forme pendant le séchage. J’ai trouvé ce qui est pour moi le Saint Graal des mousses (merci Laure d’ailleurs) : la Mousse Coiffante Expert Boucles Franck Provost (prix moyen 6,90€). Le prix peut paraître élevé (quoique, il reste correct pour un produit coiffant) mais il dure facile 5-6 mois à raison d’une application tous les 2-3 jours. Sachant qu’un « pschit » de la taille de la paume de la main fait l’affaire pour des cheveux qui arrivent au milieu du dos. Honnête donc. On l’applique sur cheveux encore bien humides, la tête en bas, en posant le produit sur la pointe et en remontant vers le crâne, en froissant les cheveux.

Une fois que vous avez mis votre mousse, même si Monsieur Provost conseille de laisser sécher à l’air libre, pour ma part je préfère les sécher au sèche-cheveux. Si vous avez les cheveux épais et un volume naturel aux racines, vous pouvez sauter cette étape. Mais si, comme moi, vous n’avez pas cette chance, que vous avez le cheveu fin et les racines tristounettes, l’idéal c’est de les sécher. Et là, la technique est la même que pour l’application de la mousse.

On sèche la tête en bas, et des pointes vers la racine, avec un sèche-cheveux (vitesse moyenne, chaleur moyenne, ou pour celles qui ne peuvent pas régler la chaleur, en alternant chaud et froid) et un diffuseur (si on en a un). On place les mèches dans le diffuseur et on remonte vers le crane. On laisse quelques secondes en bougeant légèrement, et on recommence sur toute la chevelure, jusqu’à ce que les cheveux soient presque secs, et pas totalement secs, sinon ça casse les boucles (dixit ma coiffeuse). Pour celles qui n’ont pas de diffuseur, vous utilisez vos mains, en mettant vos mains comme si vous teniez un melon, ou que vous vouliez montrer vos griffes (je ne sais pas si c’est très clair…) et vous remontez les cheveux de la pointe vers la racine (et oui, encore) en séchant.

Et voilà, si tout se passe bien, vous avez  maintenant une crinière magnifique !

 

C’était mon premier article, j’espère qu’il vous a plu ! 🙂 Et si vous voulez me contacter, vous avez les liens vers mon Facebook et mon Twitter sur le côté.

 

Anay

Anaïs, 22 ans, titulaire d'un CAP et d'un Bac Pro Esthétique Cosmétique, actuellement en licence LLCE Anglais, passionnée de musique, de cinéma, et curieuse de tout.