Et si c’était la lumière qui vous aidait cet hiver ?

La luminothérapie

À l’approche de l’automne et de l’hiver, il se peut que vous soyez pris d’un petit pincement au cœur. Il ne s’agirait pas seulement du contrecoup du retour au travail après des vacances d’été passées sous un beau soleil…

Le manque de lumière à t-il un effet sur le bien-être de la population

Il est scientifiquement prouvé que le manque d’ensoleillement provoqué par le raccourcissement des journées a un effet sur le bien-être de la population. On parle de Troubles Affectifs Saisonniers. Ainsi, les pays où la nuit est quasi totale l’hiver (régions du nord de l’Europe, de la Russie, du Canada, etc) ont dû trouver une parade pour veiller à la santé publique. Il s’agit de la luminothérapie qui commence à se développer en Europe Occidentale.

Pour être en bonne santé, restez dans la lumière !

Au contact de la lumière du soleil, les yeux réagissent et régulent la sécrétion de deux hormones qui influent particulièrement sur nos activités quotidiennes :

  • La production de sérotonine, neurotransmetteur faisant le lien entre les yeux et le cerveau, augmente à mesure que les yeux sont exposés à la lumière. Cette dernière aurait un effet antidépresseur.
  • La mélatonine est considérée comme l’hormone du sommeil. Elle est sécrétée lorsque la luminosité n’est pas assez élevée. De façon quasi automatique, si la rétine de l’œil est exposée la sécrétion diminuera.
« Pour m’endormir, j’ai besoin qu’il fasse noir dans ma chambre »

trournesol

L’intensité lumineuse a pour unité de mesure le « lux ». Les professionnels et chercheurs veillant sur les activités du cerveau en fonction de l’intensité lumineuse remarquent qu’il serait bénéfique pour un être humain de recevoir une « mini-cure » de lumière 4 fois par semaine afin de réguler ses envies de sommeil et les tendances à la dépression saisonnière

En bref, lorsque l’ensoleillement est à son minimum en hiver, il se peut que votre horloge interne se décale. Vous somnolez peut-être à des heures incongrues et cela vous empêche d’avoir une activité professionnelle efficace.

De ce dérèglement se dégagent ce que les professionnels appellent des Troubles Affectifs Saisonniers (TAS) ou dépression saisonnière. Il peut paraître futile de se dire que c’est le manque d’ensoleillement qui vous mine. Mais si vous ne faîtes rien, il se peut que vous observiez une aggravation de vos symptômes.

La luminothérapie : une reproduction de la lumière naturelle

C’est bien là l’objectif des lampes de luminothérapie : recréer les mêmes bienfaits que les effets du soleil. Il existe différentes intensités et plus votre lampe est puissante, moins le temps d’exposition sera long. Ainsi une lampe de 5000 lux nécessiterait une exposition de 45 minutes par jour contre 30 minutes avec une lampe de 10 000 lux.

Et c’est bien là l’avantage principal de la luminothérapie : un traitement efficace sur une durée relativement courte. Après une cure de courte durée, les patients seraient généralement plus aptes à se concentrer la journée et constateraient une amélioration dans la qualité de leur sommeil.

Une bonne journée et une meilleure nuit de sommeil, c’est autant de chance de passer une bonne journée le lendemain. Voici donc la création d’un cercle vertueux qui rétablit progressivement votre cycle circadien du sommeil.

Où la pratiquer ?

Bien qu’il existe des cliniques équipées de salle de luminothérapie pour un traitement encadré par des professionnels, la plupart des applications de luminothérapie aujourd’hui se fait encore à domicile.

lumièreLes lampes de luminothérapie étant relativement maniables, elles peuvent vous éclairer partout dans votre maison. À part sous la douche, vous pouvez faire suivre votre soleil de poche lorsque vous vous préparez pour votre journée de travail le matin, puis lorsque vous déjeunez et même lorsque vous allez aux toilettes.

Il est prouvé scientifiquement que la lumière a un effet de rétablissement sur l’horloge interne. Des pays comme l’Allemagne ou la Suisse, ont d’ores et déjà reconnu les bienfaits de ses lampes qui sont désormais remboursées par LEIR Sécurité Sociale.

De plus, la recherche continue. Ainsi, si vous voyagez beaucoup et que votre horloge interne souffre beaucoup du décalage horaire, sachez qu’il existe désormais des kits transportables de luminothérapie qui pourront vous suivre aux 4 coins du monde. Autrement, vous pourrez également opter pour la Luminette, une paire de lunette rétro-éclairée, il fallait y penser !

Si le principe vous intéresse, renseignez vous sur les bienfaits sur la santé de ces lampes. Les points positifs se trouvent tant dans la facilité d’utilisation de ses lampes que dans leur longue durée de vie (elles sont faites de diodes électro luminescentes). D’autre part, si vous choisissez  une lampe homologuée par la Communauté Européenne, l’utilisation de ces appareils ne pourra entraîner que très peu d’effets indésirables comme vous le confirmera sûrement votre médecin quand vous aborderez la question avec lui. Il est en effet toujours conseillé de demander l’avis d’un professionnel de la santé avant d’entreprendre des séances de luminothérapie. Des limites à cette pratique existent en effet si vous avez des problèmes oculaires graves.
« Fasciné par les sciences et disciplines médicales, j’exerce un œil critique sur l’actualité et forcément ce qui touche à la santé. Mon idéal : vivre une vie dynamique faite de voyages initiatiques et d’ouverture d’esprit. Cela requiert des efforts sur soi-même. Une hygiène de vie adéquate, un peu de sport et de bonne humeur sont nécessaires à la quête du saint bien-être.» Stéphane Millet

Stephane Millet

Stephane Millet

« Fasciné par les sciences et disciplines médicales, j’exerce un œil critique sur l’actualité et forcément ce qui touche à la santé. Mon idéal : vivre une vie dynamique faite de voyages initiatiques et d'ouverture d'esprit. Cela requiert des efforts sur soi-même. Une hygiène de vie adéquate, un peu de sport et de bonne humeur sont nécessaires à la quête du saint bien-être.»Stéphane Millet