Enceinte : comment gérer la jalousie des proches ?

maman enceinte

Un enfant qui arrive, un bonne nouvelle… pas pour tous ?!

Un test qui s’avère positif, une nouvelle aventure qui commence… Ca y’est vous êtes enceinte, et aussitôt, vous n’avez qu’une idée: en parler, faire partager votre joie à tous ceux que vous aimez. Mais si il vous semble logique que vos proches seront forcément heureux pour vous, vous vous heurtez assez vite à un mur. Car s’il y en a qui sont réellement contents, qui partagent votre bonheur et vous donnent même déjà des idées de prénoms, il en est malheureusement d’autres qui n’ont rien de mieux à faire que vous traiter avec une jalousie et un mépris dépassant l’entendement. Entre ceux qui affichent un sourire de circonstance, ceux qui vous crachent ouvertement leur fiel à la figure et ceux qui vous demandent si vous vous rendez compte d’à quel point vous êtes égoïste de faire un enfant à notre époque… Oh god.

Pour la première fois de votre existence, vous réalisez que même dans votre entourage, le vieil adage se vérifie.

Il y a des c**** partout.

Alors que faire face à la méchanceté en étant enceinte ?

Ne rien dire? Cacher votre gros ventre sous un drap de plage? Et puis quoi encore! A perte ceux qui ne savent pas se réjouir pour leurs proches! Puisque ces gens n’ont pas su être heureux pour vous (et par conséquent pour le bébé), ils ne sont pas dignes de faire partie de votre vie.  Pratiquez la politique du silence radio avec eux et gardez vos sourires et vos bonnes nouvelles pour ceux qui sauront les apprécier, un point c’est tout!

Bien entendu, vous allez me répondre: c’est dur. Et je suis d’accord. La jalousie et la méchanceté des gens qui sont censés nous aimer, ces gens en qui nous avons une confiance aveugle, ça fait toujours mal, parce que ça remet en question toutes nos certitudes et qu’on a une fâcheuse tendance à se demander ce qu’on a bien pu faire ou dire pour mériter un tel traitement.

Ignorer des gens qu’on pensait être nos alliés, surtout quand on aimerait qu’ils partagent notre vie, nos joies et nos peines, c’est affreusement douloureux, c’est pénible, mais c’est également parfois nécessaire.
L’être humain est inconstant.

Le bonheur l’est aussi.

Alors profitez en tant que vous pouvez, et tant pis pour ceux qui ne savent pas l’apprécier.

mariegrousset

21 ans et toutes mes dents, je suis rédactrice web pour divers webzines et plateformes web, auteure de romans jeunesse et prochainement à la tête de ma propre boutique en lignes de fringues! Autodidacte et amoureuse de mon métier, j'espère que vous prendrez plaisir à me lire!