Les Jeudis Vernis : Pluie orange sur ciel orageux

Je l’avoue, ce titre énigmatique cache juste une manucure un peu particulière pour aujourd’hui. Toujours très simple, comme d’habitude, mais cette fois-ci je me suis inspirée de la pochette d’une musique (ici) pour réaliser ma manucure, et je trouve que le rendu est vraiment pas mal.

J’ai utilisé la technique du dégradé à l’éponge comme je l’avais déjà fait ici avec plus de couleurs que la dernière fois, comme quoi il n’y a pas vraiment de limite (à part la longueur de votre ongle…).

46 - Manucure 1

46 - Manucure 2

46 - Manucure 3

C’est trop beau je veux la même chooooose !

Comment réaliser une manucure…. hors du commun ?

Niveau : C’est mieux si vous êtes déjà initiées au dégradé à l’éponge. Mais ça peut être une bonne première fois !
Temps : Un peu long à cause des couches à faire et de l’application doigt par doigt et du scotch… Bref. Ce n’est pas la manucure la plus rapide. Mais ce n’est pas trop long non plus.
Matériel : Une éponge, plusieurs vernis de couleurs différentes et un dotting tool.
Adaptabilité : Je pense que ce dégradé peux convenir à n’importe quelle longueur d’ongle, assurez-vous juste de ne pas appliquer le vernis sur une trop grande surface de votre ongle.

  • Toujours une base. (1)
  • Protégez le bord de vos ongles. (2)
  • Si vos couleurs sont assez pigmentées, vous n’avez pas besoin de sous-couche blanche, appliquez les couleurs sur l’éponge (pour les miens j’ai mis du bleu foncé, bleu clair et au niveau du violet j’ai mélangé un violet foncé avec un violet néon pour qu’il soit « vibrant »). (3)
  • Tapotez sur vos ongles, faites plusieurs passages si besoin. (4)
  • Enlevez le scotch et nettoyez les bords qui ont été (malencontreusement) touchés par l’éponge. (5)
  • Directement après, avec le dotting tool, faites des petits traits oranges un peu n’importe où. (6)
  • Passez une bonne couche de top coat pour uniformiser le tout et on est contentes ! (7)

 Comment réaliser une manucure hors du commun en images !

crashcoat

 

Alors, qu’en pensez-vous ?