Épilation définitive masculine : quelle technique pour quelle zone ?

Les sondages montrent que le nombre d’hommes prêts à s’épiler est en pleine croissance. Plus qu’un effet de mode, il semble que les raisons de ce changement dans les mœurs soient multiples : le critère esthétique, hygiénique et la séduction sont le plus souvent invoqués. Les méthodes utilisées sont les mêmes que chez les femmes et seules les zones à traiter peuvent changer compte tenu des emplacements différents et/ou de l’abondance des bassins de pilosité chez l’homme. Il existe donc 3 grandes méthodes que l’on utilisera à des endroits différents du corps :

NB : avant toute intervention la partie du corps à traiter devra être rasée conformément aux recommandations du chirurgien esthétique ou du dermatologue pratiquant l’intervention.

Épilation masculine électrique pour les zones les moins poilues

Une décharge électrique est envoyée sur le bulbe, responsable de la pousse du poil. Celui-ci est alors détruit et la pousse du poil cesse. La technique fonctionne à 100% puisqu’elle cible les poils un par un. Un fois visé, le poil ne mourra nécessairement et ne repoussera donc pas. En ce sens, l’épilation définitive est donc bien possible. En revanche, la démarche peut s’avérer relativement fastidieuse pour un coup généralement plus élevé. C’est pourquoi on préférera utiliser cette technique pour les parties du corps ou la pilosité est la moins importante chez l’homme comme le visage, les aisselles, les mains éventuellement. Les parties sensibles devront être évitées compte tenu du caractère un peu plus douloureux que revêtent ces méthodes.

L’épilation masculine à la lumière laser pour une efficacité maximum

La lumière laser a la particularité d’avoir une longueur d’onde assez importante pour pouvoir pénétrer sous la peau. En ciblant la mélanine des poils, cette technique entraînera la destruction du poil. Ainsi plus les poils sont épais et noirs, plus ils contiennent de mélanine et plus le traitement sera efficace. Avec les nouvelles technologies laser (lasers spécifiques dans l’infrarouge entre 800 et 1064 nm et les laser YAG), les peaux noires pourront elles aussi bénéficier de cette technologie sans se soucier de la mélanine située dans la peau cette fois-ci.

L’épilation à la lumière laser présente un avantage certain qui est de traiter une zone plus large de 2cm2 par seconde. Une épilation plus adéquate et assez efficace sur des zones comme le dos, les jambes, le torse, les parties intimes, etc. En revanche, seuls les poils qui sont visibles sont traitables. Comprenez qu’à cause du cycle de vie des poils, ceux encore enfouis sous la peau ne pourront être traités. C’est pourquoi plusieurs séances sont généralement nécessaires.

Épilation masculine à la lumière pulsée, le bon rapport qualité/prix ?

Une épilation à la lumière pulsée se base sur une technologie différente : des lampes flash à la place du laser. Cependant, le principe reste le même : chauffer la mélanine pour obtenir une destruction du poil.

Théoriquement, cette épilation est sensée être moins chère. En revanche son efficacité est parfois moins importante que la technique du laser. Les résultats sont généralement moins durables. Pour un homme, les zones à traiter seraient donc les mêmes qu’avec la lumière laser à savoir les plus forts bassins de pilosité.

La législation relativement vieille en la matière stipule que les seules épilations que peuvent pratiquer les esthéticiennes et salons d’esthétique sont  les épilations classiques à la cire et à la pince à épiler. L’épilation à la lumière pulsée est cependant de plus en plus pratiquée par des centres d’esthétique. Par mesure de sécurité, ce type d’épilation quasi définitive devrait toujours se pratiquer chez un professionnel attitré (dermatologue ou lasériste) afin de bénéficier d’un diagnostic complet sur les contre-indications éventuelles, et ce avant l’épilation. De plus, après l’épilation vous bénéficierez d’un suivi de qualité pour parer à tout imprévu.

Stéphane MILLET

Plus de Stephane Millet

La musicothérapie, ou quand Mozart devient votre thérapeute

Duke Ellington se plaisait à dire qu’il « n’existe que deux sortes de...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *