Huile démaquillante : un produit, 3 applications…

huiles-demaquillantes

L’huile démaquillante : ce produit nettoyant est apparu en même temps que la fameuse routine du « millefeuille ».

Un rituel de nettoyage et de soin en plusieurs étapes successives, directement venu du Japon, qui nous promet un démaquillage parfait tout en douceur, une peau plus saine et une optimisation de nos produits de soin.

Huile démaquillanteRien à voir avec une simple huile végétale qui elle, ne se rince pas à l’eau. Une huile démaquillante, c’est une ou plus souvent un mélange d’huiles végétales, dans lesquelles on a introduit un tensioactif (agent lavant) liposoluble. L’huile garde donc sa forme « huileuse » jusqu’à ce qu’on y rajoute de l’eau, ce qui la transforme en émulsion et permet de la rincer

Comme démaquillant, on l’utilise sur le visage à sec, en massant particulièrement les zones à démaquiller (yeux, lèvres, sourcils), puis on passe les mains mouillées cette fois en massant pour créer l’émulsion, enfin, on rince le tout jusqu’à élimination complète.

Voici à présent 2 autres applications de l’huile démaquillante, exploitant son principe « d’huile rinçable » :

L’huile démaquillante pour faire un gommage

On utilise soit du sucre de canne en poudre (pour le corps) soit du bicarbonate de sodium (plus fin pour le visage) qu’on mélange juste avant emploi à son huile démaquillante. On passe le mélange sur les zones à gommer, on masse et puis on rince le tout.

Pourquoi je préfère ça à un gommage classique (sous forme de crème ?)

D’abord parce que souvent, je tombe sur des gommages trop « soft » (pas assez de grains) ou au contraire trop « hard » (trop de grains)… pas chiante la fille !

Ou encore, je trouve que les grains, quand ils sont hydrosolubles (gommages à base de sucre) fondent trop vite, je n’ai pas le temps de bien gommer.

Avec l’huile, je trouve que le gommage « adhère bien à la peau », je dose exactement la quantité de grains et je choisis la taille des grains (sucre ou bicarbonate). De plus, les grains quand ils sont hydrosolubles, ne fondent pas trop vite sur ma peau mouillée jusqu’au rinçage. En prime, la peau est très douce après le gommage.

L’huile démaquillante comme soin pour les cheveux

Nous sommes nombreuses à faire des bains d’huile avec des huiles végétales. Mais bien souvent, on zappe ce rituel pourtant bénéfique, car trop contraignant. L’huile classique se rince très mal, en particulier sur les cheveux fins, nous obligeant à faire 3 shampoings à la suite, ce qui annule presque les effets du bain d’huile…

On peut au choix faire son petit mélange en rajoutant soit du miel, soit des huiles essentielles, soit garder l’huile démaquillante seule.

On utilise l’huile démaquillante sur les longueurs et les pointes pour les cheveux fins ou regraissant vite, on laisse poser 30mn environ, puis on procède au shampoing. L’huile est alors éliminée en un seul shampoing.

Pour les cheveux épais, frisés ou crépus, on peut même utiliser l’huile démaquillante après le shampoing, en la rinçant juste à l’eau. On n’aura alors plus besoin de rajouter un produit coiffant, le cheveu sera brillant et gainé.

Je choisis mon huile démaquillante

Beaucoup de marques proposent à présent une huile démaquillante. La pionnière et la plus connue étant sans doute l’huile démaquillante « Deep cleansing oil » de DHC, à base d’huile d’olive.

Le choix est donc à faire selon les huiles choisies (Olive, abricot, pépins de raisin, Ricin, jojoba, etc…) et selon la composition qu’on peut préférer naturelle (comme l’huile de Nuxe Bio beauté qui utilise des esters de glycerol comme tensioactifs, pas d’antioxydants chimiques) ou non (on utilise alors comme tensioactif du Mipa Laureth sulfate, du Laureth-4, du BHT antioxydant, etc…).

Dans tous les cas, si vous utilisez déjà une huile démaquillante qui vous convient, il est fort probable qu’elle vous convienne aussi pour ces 2 autres applications (gommage et bain d’huile).

A savoir, les « huiles de douche » reprennent la même galénique que les huiles démaquillantes, de l’huile et un tensioactif. Par contre, bien souvent, une petite quantité d’eau est rajoutée, pour y mettre des agents hydrosolubles apaisants en plus (panthenol, bisabolol…), ce qui oblige donc à rajouter un conservateur (les huiles sans eau ne contiennent pas de conservateur).

Et vous, êtes-vous passée à l’huile démaquillante ou pas du tout ? Avez-vous trouvé l’huile démaquillante parfaite ?

Écrit par
Plus de DeNovo

Huile démaquillante : un produit, 3 applications…

L’huile démaquillante : ce produit nettoyant est apparu en même temps que...
Lire plus

2 commentaires

  • ça fait déjà un bon moment que j’ai envie de tester une huile démaquillante pour remplacer l’eau micellaire et cet article me donne encore plus envie. Reste à choisir laquelle je vais tester, c’est pas forcément le plus facile lol 🙂

  • Suite à un échantillon reçu j’utilise l’huile démaquillante Deep cleansing oil de DHC ma peau est aussi bien démaquillée qu’avec mon ancien produit par contre elle est plus douce et tiraille moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *