Allergie au soleil: l’ennemi n°1 de nos vacances

été

Véritable cauchemar des vacanciers, l’allergie au soleil frappe dès les premières expositions. Touchant plus de 10% des adultes, on voit apparaître ces derniers temps une recrudescence de ce phénomène. Peu connue du grand public, cette allergie survient sans crier gare et nous fait vivre un vrai calvaire.

Allergie au soleil: qu’est-ce que c’est ?

Plus communément appelée Lucite Estivale Bénigne (LEB), l’allergie au soleil se traduit par une réaction urticaire se développant en général sur le cou, la poitrine, les épaules, les avant-bras, mais aussi sur les pieds (le pire), en fonction de l’exposition au soleil. De petits boutons ainsi que des taches rouges apparaissent alors, entraînant par la même occasion de fortes démangeaisons.

Combien de temps dure une allergie ?

Sans risque sur la santé, l’allergie disparaît au bout de deux semaines en cessant l’exposition. Cependant, les plus bronzés  la verront disparaître après une semaine: le bronzage crée une protection naturelle. Mal protégé, l’allergie aura tendance à revenir à chaque exposition.

A quoi est-elle due ?

La cause exacte de cette allergie demeure encore inconnue des dermatologues. Cependant, les radiations UVA sont les principales suspectes. La majorité des écrans solaires protège principalement des UVB, et n’offre qu’une protection minime contre les UVA. Se tartiner d’écran total n’empêchera donc pas l’allergie.

Comment l’éviter l’allergie au soleil ?

Pour ne plus gâcher ses vacances, on préconisera une protection vestimentaire dès le début du séjour, pour habituer progressivement la peau au soleil.  La crème solaire devra avoir un indice de protection minimal de 25 et bien protéger des UVB et UVA, ainsi que des infrarouges. Il existe de plus des traitements préventifs que votre dermatologue pourra vous prescrire.

Écrit par
Plus de julie

Le Gingko ou Ginko Biloba : le produit naturel par excellence !!

Les feuilles de Gingko Biloba excellentes pour la santé : Habitant sur...
Lire plus

9 commentaires

  • Bonjour, je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire un commentaire car je suis moi même allergique au soleil et très violemment.

    D’abord, l’allergie au soleil tu peux en avoir partout (dans les oreilles, les paumes de mains, sous ton maillot de bain … partout).

    L’allergie au soleil n’est pas sans risque, on a un risque plus élevé d’avoir un cancer de la peau. Si tu mets une bonne crème sur ton allergie, elle peut partir en 1/2 jours (le médecin peut en prescrire à la cortisone, c’est le mieux).

    On sait d’où ça vient, c’est juste qu’il y a différents moyen « d’attraper » une allergie au soleil quand on l’a pas dès la naissance. (moi je l’ai eu en faisant une allergie croisé avec une teinture de cheveux).

    La préparation vestimentaire ne sert à rien, le soleil passe à travers les tissus, il faut un traitement adapté à commencer avant de s’exposer. Pour ceux qui ne sont pas très allergiques, l’Oenobiol suffit. Et l’indice 25 c’est quand on est très peu allergique, le mieux reste l’indice 50+. Oui on reste blanc mais on peut toujours utiliser des bronzers ensuite.

    Je ne t’ai pas écris ce commentaire par méchanceté, loin de là (d’ailleurs je t’ai laissé mon nom si tu veux y répondre). C’est juste qu’étant allergique, quand je lis ça, ça me fait lever les yeux au ciel: l’allergie au soleil c’est un vrai calvaire, j’ai déjà fait des réactions en avril, je ne peux pas aller à la plage avant 16h et entre midi et 16h, je ne peux pas sortir de chez moi.

    Bonne continuation à ton blog

  • Salut Ambre, merci de partager ton expérience, et d’après ce que je lis elle doit être très douloureuse…moi je reste chanceuse, j’ai seulement fais de petites crises,(4 en tout) qui ont commencé il y a 3 ans, mais comme j’ai une peau assez bronzée, elles étaient à chaque fois « supportables ».
    Il existe cependant plusieurs types d’allergies au soleil, qui agissent avec des intensités différentes au niveau des symptômes. Celle que j’ai décrite dans l’article, la Lucite Estivale Bénigne, n’a pas de conséquence sur la santé, d’où son nom. C’est celle que j’ai eu. De plus, mon dermatologue m’avait effectivement prescrit de la cortisone en crème, mais sans effet…
    Ensuite, les conseils pour l’éviter sont ses conseils, mais encore une fois, c’est en rapport à cette allergie, et les précautions doivent varier en fonction des types d’allergies.
    En tout cas ton expérience est vraiment intéressante; tu peux écrire des articles librement sur ce blog…ce serait bien que tu en écrive un sur ton expérience…les allergies au soleil sont encore trop peu prises au sérieux, mais en te lisant, en se rend mieux compte de ce que tu peux endurer…
    A bientôt,
    Julie

  • Bonsoir,
    merci de ta réponse. J’ai donc apparemment fait une erreur mais on dirait que tu parles des allergies en général.
    Moi je suis allé dans un hôpital avec un service spécialisé dans les allergies au soleil (d’après eux, je suis un cas spécial à cause de cette drôle d’allergie croisée). J’ai eu différentes crèmes à base de cortisone et c’est vrai que certaines marchent moins bien que d’autres mais si t’en as une bonne, ça dure pas longtemps les vilaines plaques rouges!

    Je ne sais pas comment fonctionne ce blog mais oui, je veux bien vous écrire un article sur mon allergie au soleil (je suis aussi allergique au PDD qui est un composant de la couleur noire et qui est une vraie plaie donc si vous êtes à fond dans les allergies de la mort, je peux aussi vous parler de celles là!)

  • Je souffre de cet allergie depuis 2 ans. C’est un vrai calvaire, dès que le soleil m’approche je suis rouge comme ci j’avais un coup de soleil et ça me gratte. Le lendemain, tout disparais mais j’en deviens folle.
    Mon médecin m’as prescrit des médicaments et avec ma crème solaire je n’ai pas de soucis pour le moment. J’espère que ça va continuer parce que je pourrais pas supporter encore

  • Bonsoir Julie, Ambre et Maad,
    Merci pour ces retours très productifs, je suis le co-fondateur de ce site. Si vous le souhaitez Ambre et Maad, je peux vous créer un compte rédacteur pour, comme Julie, écrire sur vos allergies ou autres articles de santé ou de beauté. Contactez-moi à cette adresse : Cedric@1001pharmacies.com

  • Bonjour Julie, Ambre et Maad,

    Une question à la lecture de vos témoignages : l’allergie au soleil, ça débarque du jour au lendemain chez des personnes n’ayant jamais eu de souci ? A part dans le cas d’Ambre, où une réaction chimique semble avoir aggravé la situation.

  • Oui, en effet Sabine, la « LEB » débarque du jour au lendemain sans crier gare, et sans forcément s’être exposée en biquini toute la journée. Pour ma part, ma première allergie était survenue après une randonnée en avril, où j’étais en débardeur et short. Je n’avais jusqu’alors jamais eu de problème, et pourtant je suis du genre à passer mes journée à bronzer sur la plage. C’est pour cela qu’elle reste encore inexpliquée, car ça reste un peu la faute à « pas de chance ».
    Par rapport au commentaire de « Corse », j’ai déjà eu moi aussi des plaques rouges en me baignant dans des zones où il y avait beaucoup d’algues; et j’ai appris par la suite que c’était dû à des micro organismes présents dans les algues.
    En tout cas c’est vrai que les allergies qui nous empêchent de nous baigner ou de prendre le soleil nous gâchent la vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *