Le casse-tête du choix des chaussures pour enfants: comment le résoudre ?

Bébé avec chaussure trop grande

Choisir des chaussures pour enfants est une gageure qui relève souvent du parcours du combattant pour tout bon parent qui se respecte, dans un univers pas toujours très clair, mais que je vous propose de décrypter.

Trouvez des chaussures pour bébé

Sachez tout d’abord que lors des premiers pas le chaussage n’est pas du tout une priorité. Bien au contraire, privilégier la marche « pieds-nus » sur un sol souple (moquette épaisse, pelouse, sable) se révélera bénéfique pour votre enfant qui intégrera un maximum d’informations sensitives et proprioceptives bénéfiques à son développement vers l’acquisition d’une bonne coordination et indépendance.

bébé marche


De plus, cette liberté de mouvement et d’activité musculaire favorisera un début d’apprentissage du déroulé du pas. Mais voilà, tôt ou tard il vous faudra passer la porte d’un magasin de chaussures à la recherche du modèle idéal qui réunira toutes les qualités d’un bon chaussant à cet âge là et une pointure en adéquation avec sa croissance rapide (4cm de longueur de pied la 1ère année), sachant que les vendeurs ne sont pas toujours du meilleur conseil dans le domaine.Le modèle idéalchaussures enfantLes premières chaussures doivent absolument bien maintenir le pied et le talon en particulier grâce à une tige montante comportant un contrefort ferme et emboîtant. La semelle doit être large et stable afin de l’aider dans sa recherche d’équilibre et de stabilité sans être trop rigide afin de ne pas neutraliser la flexion du pied. Privilégiez une chaussure avec laçage qui permettra une adaptation idéale du pied souvent potelé au cou de pied fort et ne compensez jamais un manque de largeur par une plus grande longueur.

Plus tard, vers l’âge de 4-5ans, lorsque l’enfant aura acquis un meilleur équilibre, une chaussure à tige plus basse mais à contrefort toujours ferme, autorisera plus d’amplitude de mouvement et une meilleure découverte du sol et de ses reliefs. La semelle devra toujours garder une bonne stabilité d’avant en arrière en intégrant une zone de flexion dans la région métatarsienne pour permettre le bon déroulé du pas. La semelle intérieure devra préférentiellement être en cuir pour limiter la transpiration qui débute à cet âge là.

L’usage régulier de la basket est à retarder !

La pointure idéale chaussures enfant

Casse-tête inévitable lors de l’achat de nouvelles chaussures car ce ne sont pas les indications hasardeuses de votre enfant qui pourront vous éclairer ! Evitez de prendre un modèle trop serré qui comprimera le pied et gênera, ou trop grand qui baillera et dont le bout risquera d’accrocher et d’entraîner des chutes rédhibitoires.

Plusieurs stratagèmes:

  • utiliser un pédimètre, disponible maintenant dans tous les magasins, il vous indiquera une pointure approximative qui vous servira de base d’essayage, correspondant à la taille du gabarit, c’est à dire de la forme de départ ayant taille des peidsservie à la construction de la chaussure. Curieusement ces formes n’obéissent à aucune norme et varient donc d’une marque à l’autre ainsi que d’un modèle à l’autre au sein d’une même marque. Difficile donc de ne se fier qu’à lui !
  • sortir la semelle intérieure lorsque cela est possible et la placer sous le pied de l’enfant debout, talon à l’aplomb, afin d’estimer la place restante entre le bout des orteils et celui de la semelle.
  • choisir une marque de chaussure avec un indicateur de taille sur la semelle extérieure. Ainsi, en appliquant la chaussure sous le pied de l’enfant on visualise s’il atteint ce repère ou s’il reste de la place. Vous pourrez ainsi recontrôler la pointure régulièrement au cours de la vie de la chaussure.
  • prendre son index et essayer de le glisser entre le talon de l’enfant et le contrefort de la chaussure en position debout, chaussure enfilée ouverte, pied complètement en avant. S’il passe sans flotter, la pointure devrait convenir .

Si les chaussures de votre enfant présentent une usure ou une déformation particulière, s’il s’entrave ou marche bizarrement, n’hésitez pas à consulter un podologue car peut-être a t’il besoin de semelles orthopédiques.

Mise au point

Acheter des chaussures comportant un soutien de voûte plantaire pour un enfant en bas-âge est une hérésie à proscrire, même si les plus grandes marques en font un argument de vente et de qualité.

Remplacer les muscles qui doivent se développer en soutenant les os qui forment la voûte, par un soutien extérieur au fond de la chaussure, est très clairement préjudiciable au bon développement musculaire de l’enfant, générateur d’hypotonie des muscles en question.

La voûte palntaire ne s’emploie que dans des cas particuliers sur prescription d’un médecin spécialiste ou d’un podologue !

A bon entendeur…

les1001pieds

Olivier: après 16 ans de podologie en libéral, un DU d'Anatomie et de Biomécanique de l'Appareil Locomoteur et diverses expériences dont la plus récente est 1an en pharmacie, j'ai décidé de mettre mon expérience et mes connaissances au service des autres par le conseil et l'expertise. J'ai d'ailleurs récemment mis en ligne un webzine consacré au pied les1001piedsqui le traite non pas comme un organe mais comme une entité polyvalente attrayante, histoire de leur redonner leurs lettres de noblesse et l'intérêt qu'ils méritent grâce à des articles sur la podologie, l'esthétique, le fétichisme, des curiosités, un forum de discussion et un concours des pieds les plus moches.