Mal au dos : qui sont les professionnels les plus compétents ?

mal de dos

Souffrir du mal au dos

« Au début, ça allait, ça tirait juste un peu dans le bas dos le soir après le travail, comme chez tout le monde. Puis peu à peu les douleurs se sont intensifiées jusqu’à il y a trois jours. Je vidais les courses du coffre de la voiture et Clac ! Mon dos a lâché… Je souffre énormément et ce qu’on peut dire c’est que je ne l’avais pas vu venir ! »

Le mal de dos un soutien professionnel

Le mal de dos est un des maux les plus répandus dans la société. Notre quotidien est une mise à l’épreuve permanente pour notre dos et dans certains cas, les déformations de naissance sont des éléments aggravants du mal de dos. Par exemple, une personne bossue en haut du dos (on parle de cyphose) ou dont le creux lombaire, au niveau de la chute de reins, serait trop prononcé (lordose), la gravité des facteurs abimant la colonne (arthrose, dégradation du disque intervertébral) est décuplée. Un soutien professionnel est alors absolument nécessaire.

Attention, il n’y a pas de petits maux de dos ! Même si vous ne ressentez que de petites tensions dans la nuque ou le bas du dos, ces dernières se propageront silencieusement et très rapidement si vous ne vous en souciez pas (par exemple : douleurs cervicales => douleurs dans le dos => douleurs lombaires). Dès les premiers symptômes, il est primordial de consulter un professionnel pour vous soulager efficacement et durablement.

Les « pros » de la posture : les Podologues

Grâce à une batterie de tests, le podologue arrive à diagnostiquer les problèmes liés à votre posture. Souvent, le mal de dos vient de mauvais appuis au sol : pieds tournés vers l’intérieur, l’extérieur, voire même des pieds plats.

Ces problèmes sont d’ailleurs souvent aggravés par le fait que vous portez certainement des talons mesdamesLes professionnels vous mettront vite en garde contre les dangers que peuvent représenter les chaussures hautes (notamment les escarpins ou encore les nouvelles chaussures de type fitness, les avis des professionnels sont visiblement partagés sur ce produit…). En revanche messieurs, sachez que les chaussures de ville que nous achetons sont souvent à la hauteur idéale pour conserver notre posture naturelle : ni trop basse, ni trop haute, 4 à 5 cm de talon, elles respectent la voûte plantaire.

Pour résumer, en scannant de la sorte votre posture, le podologue sera à même d’optimiser vos positions des pieds jusqu’à la tête. Si besoin, il vous orientera vers un autre professionnel grâce à la précision de son diagnostic.

Les « pros » de l’articulation : les Kinésithérapeutes

Les kinés sont connus pour agir de façon efficace contre les maux de dos. Ils délassent les nœuds de votre dos grâce à des massages relaxants et stimulent vos muscles à l’aide de massages tonifiants.

Mieux encore, le massage, parce qu’il est synonyme de bien-être, d’huiles soigneusement choisies, de tables de massage confortables, etc vous permet de vous détendre. Vous trouverez chez votre kiné une oreille attentive pour vos maux de dos. Puis, il effectue le massage, vous vous sentez bien et vous avez donc moins mal au dos. Et il y a là une explication rationnelle : toute sensation de bien-être entraîne une sécrétion d’endorphines, substances qui soulagent la douleur en diffusant une sensation de bien-être dans le corps !

Cette détente est parfois acquise grâce à des appareils de torture comme qui vous est présenté ci-contre. Sous ses  faux airs de papillon futuriste, il s’agit d’un modèle appelé Huber LPG. Conçu et développé pour toucher à la musculature profonde, les kinésithérapeutes apprécient y avoir recours pour la palette de réglages que cette machine offre.

Paradoxalement, le sportif souffrant du dos qui pratique un sport asymétrique (comme le tennis qui stimule un côté du corps plus que l’autre), sécrète au même moment cette substance (l’endorphine) et se sent donc mieux ! Attention donc, il faut rester vigilant !

Les « pros » de la guérison : les Ostéopathes

En déterminant la racine du mal, les ostéopathes remettent de l’ordre à l’intérieur et déclenchent un mécanisme d’auto-guérison opéré par le corps lui-même. Votre dos est alors rapidement soulagé !

Avez-vous déjà eu recours à l’ostéopathie ? Car une polémique subsiste à l’encontre de cette discipline en France. Pour certains, cette profession manque encore de légitimité. Sachez toutefois que les ostéopathes sont extrêmement répandus et reconnus en Amérique du Nord. De plus, la plupart des kinésithérapeutes vous recommanderont le recours à l’ostéopathie.

Les « pros » de la musculature : les professeurs de Yoga et Coach sportifs

C’est sûrement ce dont vous aurez le plus besoin en termes de prévention. Mais quand vous entendez « musculation », ne pensez pas aux abdominaux tels ceux des athlètes… La musculature qui compte ici, c’est celle que l’on ne voit pas ! On parle alors des muscles profonds tels que les psoas ou les muscles situés entre les vertèbres.

Le yoga est à ce titre reconnu pour favoriser le soutien de la colonne vertébrale. D’autre part, des postures particulières ou des exercices de musculation pratiqués avec un professionnel vous aideront à vivre une deuxième jeunesse à mesure que vous retrouverez toutes vos sensations !

Dans les deux cas, vous combattrez également votre cellulite et vos kilos en trop, comme le permet toute activité physique régulière. Que demander de plus ?

Vous avez réussi à vous débarrasser de ce mal de dos grâce à des professionnels ?

Bravo ! Maintenant, assurez-vous de rester méfiant(e) face à la récidive. Là où le bat blesse en France, c’est bien en terme de prévention ! En effet, s’il est difficile de se débarrasser d’un mal de dos une fois qu’il est bien installé, il semble en revanche bien plus aisé d’empêcher son apparition, en particulier si on comprend le fonctionnement de son dos. Au quotidien, ce qui vous fait peut-être défaut, c’est la relaxation. Il existe pourtant une batterie d’huiles pour le massage par exemple qui sauront émoustiller votre sens olfactif pour vous détendre efficacement et apaiser votre dos par la même occasion.

En attendant, si vous souhaitez plus d’informations sur le mal de dos, je vous invite à consulter le Guide du Mal de Dos disponible sur Malea. À très bientôt !

« Fasciné par les sciences et disciplines médicales, j’exerce un œil critique sur l’actualité et forcément ce qui touche à la santé. Mon idéal : vivre une vie dynamique faite de voyages initiatiques et d’ouverture d’esprit. Cela requiert des efforts sur soi-même. Une hygiène de vie adéquate, un peu de sport et de bonne humeur sont nécessaires à la quête du saint bien-être.» Stéphane Millet

http://www.hellocoton.fr/mapage/stephanemillet

Plus de Stephane Millet

La musicothérapie, ou quand Mozart devient votre thérapeute

Duke Ellington se plaisait à dire qu’il « n’existe que deux sortes de...
Lire plus

5 commentaires

  • Merci pour cet article. Le problème après c’est qu’il faut se tenir droite…et moi…je suis tout le temps bossue… J’essaie de faire attention mais je n’y pense pas toujours et souvent je me surprends à être pliée comme une mémé sur mon bureau!

  • Moi aussi j’ai régulièrement mal au dos. La principale solution que j’ai trouvé, bien aidé par les médecins et des amis bien informés, a été de me muscler.
    Ne seraient ce que 30 à 50 pompes quotidiennes, avec tenue pour renforcer le muscle profond, suffisent à résoudre bien des problèmes..

    Enfin pour moi, je ne sais ce qu’en pense l’auteur de l’article sans doute bien mieux informé ?

  • Mélanie,
    Edgar,

    J’ai le plaisir de vous annoncer que vous êtes tout les deux dans le vrai.

    D’une part, c’est déjà une très bonne chose que vous vous rendiez compte que vous n’êtes pas droite la journée. Beaucoup n’ont pas conscience que sur leur canapé, ils s’avachissent, sur leur bureau, ils se courbent, etc. Vous pourrez également aller consulter une école du dos (nom officiel) qui prodiguent des séances d’ergothérapie : comment se positionner, comment forcer, et toutes les réponses qui vont avec.

    Edgar, la musculation c’est la clef de la réussite pour un dos en bonne santé ! Mais attention, les muscles qui comptent ce ne sont pas ceux que l’on voit sur la plage ! il faut viser les muscles dans leur ensemble et surtout les faire travailler en profondeur. Pour ce faire ? Rien de plus simple ! Dans votre cas, variez les exercices de musculation : pompe oui, mais aussi 1 minute de gainage, 40 abdos et 30 levers de jambes (les jambes à l’horizontale dans le vide, vous montez puis descendez) pour vos ischio jambiers et votre dos !

    À très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *