Perte de cheveux chez la femme : êtes-vous en danger ?

La calvitie est un phénomène courant chez les hommes à l’approche de la cinquantaine. En revanche, il est bien plus rare chez les femmes. Vous êtes touchée par cette maladie du cuir chevelu ? Vous ressentez sûrement un réelle atteinte à votre féminité. Que faire pour la prévenir, la soigner, la masquer ?

Pourquoi mon crâne se dégarnit ?

La chute des cheveux chez la femme peut avoir de multiples origines. Tout au long de la vie d’une femme, ses taux hormonaux n’ont de cesse d’évoluer et de varier, influant notamment la pousse et la chute des cheveux. Pas étonnant de constater occasionnellement une perte de cheveux, plus ou moins légère. Il est même normal de perdre des cheveux (ceux en fin de cycle).

La prise de certains médicaments et le stress sont également des facteurs de ces chutes épisodiques.

Le vrai problème de perte de cheveux se nomme l’alopécie androgénique. Il s’agit d’une chute de cheveux sur le long terme, due à la génétique. Attention donc aux antécédents familiaux. Evidemment l’âge est un des déterminants principaux de la disparition des cheveux.

NB : Près de 45% des femmes de plus de 50 ans sont concernées, c’est dire.

Cette chute silencieuse et indolore est forcément mal vécue lorsqu’elle devient visible. Car les cheveux représentent pour beaucoup de femmes le symbole même de leur féminité.

Prévenir et stopper la chute des cheveux

Il existe deux types de traitements pour aider les femmes à combattre leur perte de cheveux :

  • soit des médicaments anti-androgènes permettant de réduire l’activité hormonale,
  • soit des médicaments stimulant la repousse capillaire.

NB : Certaines pilules contraceptives peuvent même contribuer à améliorer le problème de chute des cheveux.

Ces traitements ne peuvent être efficaces que sur le long terme, ils réclament donc une grande assiduité.

Même s’il n’existe pas de solution miracle, quelques mesures préventives peuvent vous permettre d’améliorer la santé de vos cheveux et par la même, éviter les chutes occasionnelles.

  • Prenez soin de vos cheveux avec une bonne hygiène.
  • N’abusez pas des produits chimiques style teintures, fixatifs.
  • Tâchez de vous prémunir du stress, souvent mis en cause lors des chutes passagères.

NB : les shampooings contre la perte de cheveux sont inutiles et inefficaces.

La chirurgie en dernier recours

L’opération de greffe de cheveux est aujourd’hui très répandue. Elle repose sur un principe simple : transplanter des cheveux de l’arrière de la nuque à l’avant du crâne.

Ce sont les propres cheveux du patient qui lui sont donc implantés.

En fait, l’explication est que les cheveux de « derrière » ne sont pas influencés par les hormones et ne sont donc pas concernés par la calvitie. Une fois greffé, le cheveu continue de croître normalement, comme s’il n’avait pas bougé.

Ce type d’opération se déroule sous anesthésie locale et dure 2 à 3 heures.

Le problème causé par le développement de ce marché est que les offres se multiplient et revendiquent une efficacité miracle à des prix parfois exorbitants. Il est donc nécessaire de consulter un médecin ou un dermatologue avant de se lancer dans ce type d’opération et ensuite de comparer les différentes prestations pour ne pas dépenser plus que nécessaire.

L’alopécie est loin d’être une fatalité ! Encore difficilement assumable, elle est néanmoins camouflable. Evidemment tout le monde n’a pas les moyens de recourir à la chirurgie mais des solutions adaptées aideront chaque femme à préserver sa beauté malgré les affres du temps qui passe. Parlez-en à votre médecin pour envisager un traitement adéquat.

Plus de Adrien Serrière

Avoir de belles dents blanches, c’est une question de santé !

« Et n’oublies pas de te laver les dents ! » Combien...
Lire plus

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *