Perte de cheveux : vous n’y êtes pour rien !

perte de cheveux

À mesure que l’on vieillit, nous les hommes, nous avons une nette tendance à nous dégarnir. Cependant, méfiez vous mesdames les cas de calvitie (ou alopécie) chez les femmes sont également assez fréquents. Outre les cas de traitements médicamenteux très dosés (chimiothérapie, rayons UV également), il existerait 3 causes « phares » de la chute de cheveux selon les professionnels. Heureusement, des solutions existent.

Pourquoi: les trois principales causes de la calvitie

Et bien c’est avant tout une question d’hormones ! Une surproduction d’hormones mâles (testostérone) que l’on retrouve également chez les femmes aura pour effet une accélération du cycle de croissance du cheveu, qui arrivera alors plus rapidement en fin de vie, c’est-à-dire qu’il tombe définitivement. Comprenez que ce phénomène sera héréditaire, car nous héritons des gènes de nos parents !

En parallèle, la circulation sanguine est un des éléments déterminants au bon fonctionnement de votre cuir chevelu. Notre crâne, même si ce n’est pas évident à discerner à première vue, est un réseau de petites veines qui viennent irriguer le cuir chevelu. Un bon flux sanguin est donc nécessaire, surtout si votre famille est sujette à l’alopécie. Pour remédier à cela, les professionnels vous invitent souvent à pratiquer un massage crânien.

En plus, votre massage quotidien permettra peut-être de juguler la troisième cause de perte des cheveux à savoir le stress. Il serait important de mener une vie d’ascète si vous souhaitez garder votre chevelure d’antan. Ainsi, ne commencez pas à vous faire du mauvais sang à la vue des premières pertes de cheveux. Relativisez plutôt : des solutions existent.

Perte de cheveux : Les traitements classiques pour reprendre du poil de la bête

Il existe sur le marché deux médicaments connus pour permettre d’arrêter la chute de cheveux, voire parfois faire réaugmenter votre masse capillaire :

  • Minoxidil : l’application est locale et quotidienne. La lotion stimule la vascularisation de votre cuir chevelu, ce qui entrainerait une meilleure repousse des cheveux.  Cette lotion est disponible en libre service dans les pharmacies.
  • Finasteride : le finastéride est une composante que l’on retrouve notamment dans le Propécia. Le mode d’administration se fait par voie orale. Son efficacité serait redoutable (arrêt rapide de la perte de cheveux et à terme une repousse durable). Cependant, il existe des effets secondaires pouvant être rédhibitoires : certaines personnes souffriraient de problèmes d’impuissance suite à la prise de ce médicament.

La réponse professionnelle à la perte de cheveux, une nécessité ?

Si les médicaments sont efficaces, il est tenu de signaler que tout arrêt du traitement serait un retour progressif vers la case calvitie.

Ainsi, si un de vos parents est sujet à la calvitie, vous pourrez tenter de vous en prémunir en rendant visite à un(e) nutritionniste. Il est nécessaire de bien nourrir ses cheveux, au sens propre, en adoptant un régime à base de Vitamine B et de fer notamment.

Les professionnels (dermatologues interventionnistes et/ou chirurgien esthétique) confirment qu’il n’est pas possible de soigner une perte de cheveux autrement qu’en en implantant de nouveaux. C’est la commune greffe de cheveux qui serait la plus efficace car elle vient poser, selon divers processus complexes, des nouveaux cheveux qui n’ont rien perdu de leur vitalité.

Vous voulez en savoir plus sur le prix de ces interventions contre la calvitie ?

Si les greffes sont efficaces, on les dit souvent trop chères (+ de 2000€ la séance…). Cependant, ce prix est à comparer avec les sommes (folles ?) que vous serez amené(e) à dépenser à vie en médicaments (40-50€ par mois).

L’ultime solution qui s’offre à vous serait alors de faire avec. Bien qu’elle occasionne un désagrément esthétique, l’alopécie est en revanche inoffensive et ne vous empêchera sûrement pas de vivre une vie normale.

C’est avant tout une gêne psychosociale, c’est-à-dire qu’elle est construite dans l’imaginaire des personnes chauves en comparaison aux autres individus qui eux ne perdent pas leur cheveux. En réalité, ce n’est qu’une différence parmi tant d’autre. Plutôt que de s’en cacher, pourquoi ne pas la revendiquer ? Soyez chauve et fier de l’être !

« Fasciné par les sciences et disciplines médicales, j’exerce un œil critique sur l’actualité et forcément ce qui touche à la santé. Mon idéal : vivre une vie dynamique faite de voyages initiatiques et d’ouverture d’esprit. Cela requiert des efforts sur soi-même. Une hygiène de vie adéquate, un peu de sport et de bonne humeur sont nécessaires à la quête du sain bien-être.»

Stéphane Millet

Plus de Stephane Millet

La musicothérapie, ou quand Mozart devient votre thérapeute

Duke Ellington se plaisait à dire qu’il « n’existe que deux sortes de...
Lire plus

1 commentaire

  • Pour ma part, j’assume ma calvitie à merveille puisque je me rase la boule toute les semaines 😉 on me dit que « ça me va mieux », donc aucun complexe !! Et la vérité, c’est que… on s’en fout !! 😀 Des cheveux, c’est des cheveux… C’est comme des poils : j’en ai beaucoup, ce n’est pas conventionnel, et alors ?? Je suis COMME ça, c’est juste UN FAIT. Tant pis, tant mieux, c’est juste COMME CA. Autant s’assumer et accepter ce qui ne peut être changé, non ?? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *