Samedi Beauty : 10 ingrédients cosmétiques à éviter

Avez-vous déjà regardé la liste des ingrédients de vos produits cosmétiques préférés ? Cette crème que vous utilisez tous les jours depuis des années peut en fait s’avérer être votre ennemie sans que vous le sachiez.

Saviez vous que tout ce que vous mettez sur votre peau est rapidement absorbé et peut vous empoisonner à long terme ? Faites le test : mettez de l’huile essentielle d’eucalyptus sur votre plante de pied, et vous verrez que votre haleine sera fraîche d’ici quelques secondes, ce qui prouve bien que tout ce que nous mettons sur notre peau passe à travers tout notre corps…
De plus en plus d’ingrédients sont pointés du doigts, certains sans preuve réelle, alors que d’autres sont utilisés dans énormément de produits du quotidien alors qu’ils ont un vrai potentiel nuisible.

cosmétiques faire le bon choix

Découvrez les 10 ingrédients à éviter

1. L’Aluminium

On en trouve essentiellement dans les anti-transpirants, ils bloquent donc le processus naturel de transpiration et peuvent entrainer des irritations voire de l’eczémas. Les sels d’aluminium pénètrent la peau de manière importante et peuvent se fixer sur les organes.
Ils favoriseraient des maladies comme Alzheimer ou même le cancer du sein, mais rien n’a encore vraiment été prouvé.

On les reconnait sous l’appellation Aluminium chlorohydrate, Aluminium stearate, Aluminum sulfate…

2.  Les Parabènes

Ce sont des conservateurs, assez toxiques puisqu’ils tuent ou limitent les micro-organismes, cependant, ils sont souvent nécessaires à petites doses pour limiter les risques de contaminations bactériennes, qui elles, peuvent s’avérer dangereuses. Ils sont utilisés depuis 50 ans, on peut donc affirmer avoir un certains recul, et sont également très contrôlés (notamment dans la quantité autorisé dans un produit cosmétique).
Depuis 2004, un grand débat sur son utilisation a été ouvert. Alors, les parabènes sont-ils vraiment dangereux pour notre santé ? On voit de nombreuses publicités ventant les mérites de leurs produits SANS parabènes, mais attention, ils sont parfois remplacés par des produits encore plus néfastes et provoquant de l’eczema (comme les sorbates…).

Sachez que les parabènes pourraient avoir un effet oestrogénique à haute dose, certes beaucoup moins que la pilule contraceptive, mais quand même… Ils pourraient également causer des cancers du sein.

On peut également les trouver sous le nom de Paraoxybenzoates, méthylparaben, ethylparaben, propylparaben, isopropylparaben, butylparaben, isobutylparaben

3. Le Phenoxyethanol

L’ether de glycol ou Phenoxyethanol est un solvant également utilisé comme conservateur anti-bactérien. Il est autorisé à hauteur de 1% dans les cosmétiques. C’est un allergène reconnu, et à forte dose, il peut présenter une certaine neurotoxicité, plus ou moins grave, pouvant provoquer des problèmes de stérilité, ou de malformations congénitales.
Attention, on retrouve cet ingrédient un peu partout, et même dans des produits pour bébé, comme les lingettes. Il serait toxique pour le foie et les reins des tout-petits…
Il est également appelé Phénoxytol.

4. Les AHA /Alpha et Beta-Hydroxy-Acids

Ce sont des actifs puissants qu’on retrouve une fois de plus dans diverses préparations cosmétiques. Ils servent notamment à combattre les imperfections de la peau (bouton, points noirs, cicatrices, etc.).
Le grand soucis avec cet ingrédient est que tout le monde ne peut pas l’utiliser. Il n’est absolument pas adapté aux peaux sèches et sensibles, et même si certaines peaux grasses peuvent le supporter, d’autres peuvent faire de mauvaises réactions.
Cet ingrédient est conseillé en cas de microkystes, d’acné légère et de petites cicatrices d’acné.

En utilisant ce produit, vous devez obligatoirement vous hydrater et vous protéger du soleil. Utilisez le plus le soir que le matin, pour éviter les expositions etc… et le matin mettez un bon hydratant.

5. Ammoniums quaternaires

Ils sont présent dans les gels douches, shampooings et après-shampooings mais également dans des soins désinfectants de surface, ou comme antiseptique de la peau. Ce sont des conservateurs antiseptiques mais sont surtout reconnus pour être irritants et polluants pour l’environnement. Si vous en utilisez pour nettoyer, mettez des gants 😉
Sur l’étiquette, ce sont les ingrédients se terminants par -amonium, -chloride ou bromide.

6. Certains tensioactifs

faire le bon choix

Kezako ? Ils sont présents dans les shampooings et gels douches… Ils diluent les corps gras dans l’eau. Concrètement, quand ça mousse, c’est qu’il y a des tensioactif (en général ! ). Ceux issus de la pétrochimie sont plus irritants et agressifs et sont malheureusement plus répandus dans nos cosmétiques.

On en distingue plusieurs, mais les plus répandus, sont les tensioactifs anioniques comme le Lauryl Sulfate de sodium qui est fortement irritant pour la peau mais également allergène, il a d’ailleurs longtemps été utilisé dans les produits de nettoyage industriels. A long terme, il peut être mauvais pour la santé, et même cancérigène…

Très présent dans un grand nombre de shampooings (en fait casi tous les shampooings…), c’est généralement le 2ème ingrédient qu’on trouve après l’eau ! C’est cet ingrédient qui forme une mousse abondante et onctueuse et qui donne l’impression de laver en douceur, mais en réalité, il assèche et irrite votre cuir chevelu… En fait, il décape carrément ! Le cuir chevelu, trop sec, produit alors du sebum, et c’est ainsi qu’on se retrouve à avoir les cheveux gras… s’en suit une spirale infernale où l’on se lave de plus en plus les cheveux avec des produits qui activent en réalité la production de sébum… plutôt que de la freiner. Votre cuir chevelu se retrouve sans protection, cela favorise donc la production de sebum mais aussi de pellicules, voire la perte de cheveux… cool non ?
AVIS AUX CHEVEUX GRAS : arrêtez les SLS ! et je suis sûr qu’une grande majorité d’entre vous retrouverons une hygiène capillaire parfaitement normale au bout de quelques semaines seulement !
AVIS AUX PARENTS : regardez l’étiquette des produits pour bébés que vous utilisez, ils sont encore très souvent utilisés et sont source d’irritations et d’infections sur les parties génitales des enfants en bas âge.

Comment les reconnaitre, lesquels choisir ?
Irritant :  Ammonium Lauryl Sulfate, Sodium Laureth Sulfate, Sodium Lauryl Sulfate, Sodium Lauryl Sulfoacetate, Sodium Myreth Sulfate ( Le sodium Laureth sulfate serait tout de même mieux toléré que le lauryl…)
Moyennement irritant : Cocamidopropyl Betaine, Disodium Cocoamphodiacetate, Disodium Laureth Sulfosuccinate, Sodium Coco Sulfate
Non ou très peu irritant : Coco Glucoside, Decyl Glucoside, Disodium Cocoyl Glutamate, Laurdimonium Hydroxypropyl Hydrolyzed Wheat Protein, Lauryl Glucoside, Sodium Cocoamphoacetate, Sodium Cocoyl Glutamate, Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein Glutamate, Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein, Sodium Lauryl Glucose Carboxylate & Lauryl Glucoside, Sodium Lauroamphoacetate.

Attention, certains labels bios autorisent certains tensioactifs irritants !!!! A vous de regarder l’étiquette !

7. Certains filtres anti-UV

Notre dermato ne nous le dis jamais assez, mais quand on va au soleil : IL FAUT SE PROTEGER ! Oui, mais pas avec n’importe quoi ! On peut donc noter la présence dans les produits solaires, mais également dans certains cosmétiques ventant une protection anti-UV même minime, d‘absorbants de rayons UV allergisants, cancérogènes et même polluants.
Sur l’étiquette, ils s’appellent : Benzophenone-4, Benzylsalicylate, 3-Benzylidene-camphor, Ethyl cinnamate, Isopropyl dibenzoylmethane, 4-methylbenzylidene campthor, Octocrylene, Titanium dioxyde, Zinc Oxide.

8. Libérateurs de formaldéhyde

Rien que le nom donne envie n’est-ce pas ? Ce conservateurs antimicrobiens est classé substance cancérigène, mais est encore autorisé dans de nombreux produits cosmétiques, comme les gels douches et shampooings, si sa concentration ne dépasse pas 0,2%. A savoir que si il est présent à moins de 0,05%, rien ne l’oblige à être mentionné… c’est rassurant !
Au contact de l’eau, il libère du formaldéhyde (formol), potentiellement cancérogène, irritant et allergisant.
On le reconnait sous le nom de Diazolidinyl urea, DMDM hydantoin, imidazolidinyl urea, sodium hydroxumethylglycinate.

9. Colorants azoïques

Cette fois-ci, c’est un ingrédient présent en général dans le maquillage mais aussi dans les colorants capilaires. Les colorants azoïques, qui comportent tout de même de nombreux avantages, comme une intensité de teinte jusqu’à 5 fois plus vives que les colorants naturels, sont « problématiques ». En effet, beaucoup d’entre eux sont dérivés de goudron de houille, reconnu cancérigène, et certains seraient associés à un substrat d’aluminium… Certains de ses colorants sont interdits dans l’alimentation, mais continuent d’être autorisé dans les cosmétiques comme les rouge à lèvre, pouvant être ingéré…
On les reconnait sur l’étiquette par les lettres CI suivies de plusieurs chiffres. CI1****, etc. En général, ce sont des couleurs pas très naturelles… ! Ils ne sont pas présents dans les cosmétiques labélisés bio.

10. Propylène Glycol

Présent dans de nombreux cosmétiques, mais également dans beaucoup de produits pour bébés. C’est un produit d’origine chimique de la famille alcool, non toxique à faible dose, mais peut être irritant pour les yeux, peut également avoir des effets néfastes sur la fertilité et le développement de foetus. Il n’est cependant pas cancérigène. Sachez qu’on le retrouve également dans le tabac, dans l’antigels, et dans l’alimentation pour animaux…
On le retrouve également sous le nom de propane-1,2-diol ou 1,2-dihydroxypropane ou1,2-Propanediol ou Propane-1,2-diol ou alpha-Propylène-glycol ou dl-Propylène-glycol ou  méthyl éthylène glycol, E1520.

application crème

Pour finir, sachez que ces ingrédients sont à EVITER, pas à SUPPRIMER. A faible dose ils ne sont pas dangereux, mais si l’un d’eux se retrouve dans plusieurs produits que vous utilisez tous les jours à plusieurs reprises, posez vous les bonnes questions… Regardez également les étiquettes des produits de vos enfants, ils sont plus fragiles que nous ne l’oublions pas !
La plupart de ses ingrédients ne sont pas présents dans les cosmétiques bio, mais je vous conseille tout de même de vérifier… Beaucoup de gamme non bio proposent également des produits sans ses ingrédients, à vous de lire les étiquettes ou de vous renseigner sur Internet.

Voici une petite sélection de produits de confiance et sans danger disponible sur notre marketplace :
Déodorant Fraîcheur 24h – BIO BEAUTE By Nuxe 
Phytokarité masque brillance nutrition extrême – PHYTO
Soin bébé crème lavante corps et cheveux – WELEDA
– Crème réparatrice visage et mains – PLANTER’S FRANCE
Soins hommes crème à raser adoucissante – WELEDA
Shampoing bio usage fréquent miel calendula avoine – SIMPLYBIO
Miel Nourricier – peaux sensibles – SANOFLORE
Propolis stick soin des lèvres – 3 CHÊNES

 

NB : je ne suis pas spécialiste en bio-chimie, cet article est le fruit de diverses recherches sur le sujet et s’appuie sur divers articles de magazines et blogs. Si vous voyez des précisions à ajouter n’hésitez pas à le faire dans les commentaires.

Plus de Anne-sophie

Cellulite : Peau d’orange ou peau de pêche, à vous de choisir !

Avec les beaux jours qui arrivent, on commence à faire prendre l’air à...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *