Tabagisme : les dangers de la dépendance au tabac

Cendre cigarette

Que vous soyez jeune ou retraité, un garçon ou une fille, sportif ou non, il y a de très fortes chances pour que vous soyez entouré(e) de fumeurs ou que vous fumiez vous-même.

Même si le nombre de fumeurs en France paraît décroître depuis peu (-1,48% en 2007 d’après l’Ofdt), il semble certain que l’augmentation de +6% à venir en octobre 2012 n’affectera que marginalement le total pharamineux de 100 milliards de cigarettes fumées chaque année.

Comment en est-on arrivé à un chiffre si élevé ? Quelles sont les conséquences pour vous qui fumez peut-être ?

L’essence même du tabac rend dépendant

« La cigarette après le repas, impossible de la supprimer ! »

La dépendance vient de la plante

 

Il n’est pas rare pour cette catégorie de fumeurs de consommer jusqu’à plusieurs dizaines de cigarettes par jour. Un rythme record, quasiment programmé, planifié, dont votre corps est clairement dépendant.

Lorsque vous fumez énormément, vous ne pouvez pas vous en passer, c’est une évidence. Sachez que l’addiction entraînée par la cigarette vient de l’organe essentiel de la cigarette : la nicotine.

C’est à dire que, outre la multitude de produits chimiques que vous retrouvez dans une cigarette, c’est le tabac pur, lui-même qui vous rend addict !

La plante de Nicotinia Tabacco aurait été découverte un peu avant le XVIIIème siècle et serait taxée depuis lors, suite à une idée de Richelieu.

Taxer un produit dont la constitution même est addictive avant même que les dangers du tabac ne soient une préoccupation de santé publique, en voilà une idée qui rapporte de gros sous !

 

 

Votre entourage et vous pâtissez des dangers de la cigarette

Avant toute chose, il est primordial de rappeler la statistique mortelle sur le tabagisme en France : un fumeur régulier sur deux meurt du tabac en France en 2011 !

Le problème principal, au delà de son prix de nos jours, ce sont bien ses effets dévastateurs sur la santé. Certaines maladies sont bien connues, d’autres sont plus surprenantes :

  • Responsable de cancers : les maladies pulmonaires obstructives chroniques (difficultés à respirer) sont une des conséquences les plus connues chez les fumeurs. C’est pourquoi, 90% des cancers du poumon sont dûs à la cigarette tout comme 50% des cancers de la vessie.
  • La pression artérielle augmente : en tant que fumeur invétéré, vous ne vous en rendez certainement pas compte mais la cigarette affecte également le sang. La circulation sanguine est moins fluide, avec un sang de moins bonne qualité (mauvaise oxygénation). Cela peut mener à de l’hypertension et parfois même des attaques cardiaques.
  • Des problèmes de bouche : à trop fumer, vous vous exposez nécessairement à des maladies buccales (gingivite, mauvaise haleine, etc). Auriez-vous l’idée d’ingérer de l’ammoniaque ou du Polonium 210 ? Cela paraît insensé et pourtant, c’est ce qu’il se passe, toutes proportions gardées par ailleurs, lorsque vous inhalez de la fumée de cigarette.
  • Les répercussions sur les enfants : statistiquement, les enfants grandissants dans un environnement de fumeurs ont plus de chances de développer des allergies et des pathologies comme l’asthme. Il ne s’agit d’arrêter de fumer le temps de la grossesse
    uniquement mais bien d’opérer un changement radical de comportement à l’arrivée de votre premier enfant. À ce sujet, vous avez sûrement vu ce récent spot publicitaire thaïlandais qui joue merveilleusement bien de l’image de l’enfant pour faire passer le message sur les dangers du tabac aux fumeurs.

La cigarette est dangereuse pour la santé

 

Derrière le statut de fumeur se cache donc à la fois une idée de dépendance démesurée qui en fait la première cause de mortalité évitable en France.

Vous souhaitez arrêter de fumer ? Pour vous en sortir, il est primordial de suivre les conseils d’un expert tabacologue et de mettre en application les astuces qui vous sauveront peut-être. Cela comprend notamment les substituts nicotiniques comme les patchs, ou les gommes à mâcher. Une aide précieuse pour arrêter.

Chaque pulsion, chaque envie de cigarette lorsque vous tentez d’arrêter ne durerait que 5 minutes. Un délai court durant lequel vous devrez apprendre à oublier en vous occupant (lire un livre, prendre un chewing-gum justement). Ce sont ces moment propices à la rechute dans le tabagisme qui nécessite d’ailleurs l’appui d’un proche. Vous trouverez également une oreille attentive auprès des associations luttant contre le tabac (tabac-info-service) en composant 39 89. En discutant gratuitement avec un tabacologue, vous faites le point sur vos motivations pour arrêter de fumer : meilleure santé, l’argent que cela coûte, se libérer d’une dépendance, … L’hypnose tabac est d’ailleurs un bon moyen d’arrêter de fumer. (Plus d’infos : hypnose-anti-tabac.com)

« Fasciné par les sciences et disciplines médicales, j’exerce un œil critique sur l’actualité et forcément ce qui touche à la santé. Mon idéal : vivre une vie dynamique faite de voyages initiatiques et d’ouverture d’esprit. Cela requiert des efforts sur soi-même. Une hygiène de vie adéquate, un peu de sport et de bonne humeur sont nécessaires à la quête du saint bien-être.» Stéphane Millet

Étiquettes de l’histoire
, , , , ,
Plus de Stephane Millet

La musicothérapie, ou quand Mozart devient votre thérapeute

Duke Ellington se plaisait à dire qu’il « n’existe que deux sortes de...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *