Trop de cholestérol ? Retrouvez l’âge de vos artères

repas gras

C’est officiel. Votre analyse de sang est formelle : vous avez trop de « mauvais » cholestérol (LDL). Mais peut-être avez-vous forcé sur la viande, les charcuteries ? Peut-être avez-vous arrosé trop généreusement quelques soirées ou abusé de la cigarette ? Certes, surveiller votre cholestérol est nécessaire pour vous permettre d’éviter certains troubles cardiaques ou Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC). Mais pas de panique pour autant. Quelques règles de bonne conduite peuvent, à elles seules, vous permettre de retrouver l’âge de vos artères !

Le cholestérol, c’est grave Docteur ?

En France, une personne sur cinq souffre d’hypercholestérolémie. Il s’agit de l’un des principaux risques de maladies coronariennes, avec le tabac et l’hypertension artérielle. Mais sachez que ce n’est pas une maladie en soi. Un dosage trop important est plutôt un indicateur qui doit vous alerter sur vos risques d’accidents cardiaques et vasculaires. En bref, lorsque vous avez trop de « mauvais » cholestérol, l’excès de graisse contenu dans votre organisme se dépose dans les parois de vos artères, et entre autres, sur le cœur. Résultat : au mieux angine de poitrine, au pire infarctus !

J’ai peur d’avoir trop de cholestérol ? Quels sont les signes qui doivent m’inquiéter ?

Si vous ressentez des douleurs thoraciques importantes, votre cœur ne reçoit peut-être pas assez d’oxygène pour fonctionner normalement. Mais, si vous êtes sujet à une grande fatigue, si vous vous essoufflez rapidement pour des efforts très modérés, si vous suez abondamment … consultez votre médecin. Il décidera des examens à pratiquer, d’un éventuel traitement et vous dispensera surtout des conseils hygiène de vie. Et s’il est adepte de naturopathie, il vous recommandera sans doute la consommation de certaines plantes « amies » pour faire baisser naturellement votre taux de cholestérol.

Quelles règles de base s’imposent pour abaisser son taux de cholestérol ?

Une des premières choses à connaître si votre taux d’hypercholestérolémie est élevé, c’est d’éviter de manger des viandes grasses, du beurre et des abats. Préférez le poisson et les viandes maigres (veau, jambon, volaille sans peau). Pour la cuisine, privilégiez l’huile de colza ou de maïs ou toute autre margarine végétale. Surtout lorsque l’on sait qu’une simple consommation quotidienne de 20 g de margarine végétale permet de réduire de 10% le taux de cholestérol sanguin !
Vos efforts porteront certainement leurs fruits… D’ailleurs, les fruits aussi, mangez-en ! Surtout les kiwis, les agrumes (oranges, citrons, pamplemousse), les abricots ou le cassis.

Autre conseil : privilégiez les phytostérols, c’est-à-dire tous les lipides végétaux présents dans les huiles, céréales, légumes frais. Les amandes, le sésame ou encore les noix de cajou en contiennent naturellement.

LA statistique qui doit vous motiver :

Un régime alimentaire adapté permet de réduire à lui seul jusqu’à 40% votre hypercholestérolemie !

Enfin – faut-il le rappeler – n’abusez pas de l’alcool, car il augmente le niveau de sucre dans le sang, ni du tabac. Si vous aimez le sport, pratiquez-le régulièrement. Sinon, ayez le réflexe escalier au lieu de l’ascenseur.

Sinon, côté plantes, quelles sont celles qui peuvent m’aider ?

Quatre plantes peuvent vous être d’une grande utilité pour vous aider à abaisser votre taux de cholestérol, en complément des règles d’hygiène quotidiennes.

  • Tout d’abord, pensez à « l’aliment miracle » : la spiruline. Ainsi nommée en raison de sa forme spiralée, la spiruline est aussi appelée le « steack de la mer« , tant sa concentration en protéines (de 55 à 70%) est exceptionnelle. Une poignée de spiruline équivaut ainsi à 35 gr de bœuf, 3 verres de lait, 3 bols d’épinards ou 18 carottes ! Naturellement riche en fer, en vitamine B12, en béta-carotène, c’est le complément alimentaire de référence pour les sportifs qui souhaitent oxygéner leurs muscles, mais aussi une arme efficace contre la malnutrition des enfants. Dans le cadre d’une surveillance de votre cholestérol, une consommation régulière de spiruline vous permettra d’éviter de consommer de la viande et d’optimiser votre condition physique, et ce, dès 3 semaines de cure.

spiruline de la marque naturamind

Spiruline de Naturamind

  • Très connue également pour ses propriétés « anti LDL », la levure de riz rouge, est issue de la fermentation d’un champignon microscopique de couleur rouge sur du riz blanc. Selon l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (ou EFSA), une consommation d’au moins 10 mg par jour aiderait à abaisser le taux de LDL et à équilibrer le cholestérol global de l’organisme. En cause : sa teneur en monacoline K, molécule présente dans ce complément alimentaire, et qui permettrait d’abaisser naturellement les lipides du sang, optimisant le rapport entre « bon » et « mauvais » cholestérol.

complément alimentaire à la levure de riz rouge d'Arkopharma

Levure de riz rouge d’Arkopharma

  • Petit nouveau dans la catégorie des aliments minceur 100% naturels : le konjac. Consommé depuis 2 000 ans par les asiatiques, le konjac est disponible dans les magasins d’alimentation japonaise sous différentes formes : blocs gélatineux, spaghettis (sous la même forme que les vermicelles de soja), etc. Garanti zéro calorie, le konjac ne contient aucun produit chimique, aucun colorant, aucun conservateur, aucun arôme, et possède des propriétés extrêmement rassasiantes. Ainsi, 10 g de konjac par jour permet de lutter activement contre le cholestérol en améliorant le ratio bon/mauvais cholestérol. Les statistiques le prouvent : une consommation quotidienne de 10 gr de konjac durant 3 semaines abaisse de 11% votre cholestérolémie ! De quoi vous motiver pour découvrir cet aliment miracle. Demandez toutefois conseil à votre médecin quant à la consommation de 10 grammes de fibres pures par jour. Cette quantité est relativement importante et vous devez présenter un profil qui supporte cet apport en fibres.

compléments alimentaires au konjac de naturamind

Konjac de Naturamind

  • Dernier aliment – mais non des moindres – pour vous aider à lutter efficacement et naturellement contre le « mauvais » cholestérol : le fenugrec. Classiquement consommé dans les régions chaudes du monde, le fenugrec est une épice culinaire qui possède de nombreuses propriétés, notamment pour lutter contre les problèmes digestifs, stimuler l’appétit, favoriser la lactation chez les mères allaitantes et… pour lutter contre le cholestérol ! Consommé aussi en graines germées, le fenugrec s’avère excellent dans les salades, semoules et en accompagnement de plats à base de riz. Aujourd’hui, des études scientifiques démontrent l’efficacité du fenugrec pour abaisser le taux de sucre dans le sang, mais également les triglycérides et le cholestérol. Avantage majeur : le fenugrec vous aide même à secréter du « bon » cholesterol, le HDL.

compléments alimentaires fenugrec de naturactive

Fenugrec de Naturactive

 

Pour aller plus loin : La spiruline, un concentré d’efficacité

Étiquettes de l’histoire
,
Écrit par
Plus de Stéphanie

Trop de cholestérol ? Retrouvez l’âge de vos artères

C’est officiel. Votre analyse de sang est formelle : vous avez trop...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *